ISSINEQ
ISSINEQ

ISSINEQ

page en construction

ISSINEQ

Qammavinguaq, Akunnaaq, Kalaallit Nunaat (Groenland)

4-11 avril 2023

BodySoul Print©

Indigo naturel et banquise arctique

A la jonction entre la banquise et la terre (« issineq »), que se passe-t-il ? A ce point précis de rencontre, une exploration méditative.

Chaque matin, je quitte le village d’Akunnaaq pour me rendre à ce lieu précis, dans la baie de Qammavinguaq (« le-lieu-où-l’on-voit-les-animaux »). Je marche dans la neige entre les quelques maisons puis je quitte le sentier. Désormais, seules les traces des renards et des lièvres arctiques. Je traverse un premier lac gelé, une colline, un second lac gelé, une autre colline avant de redescendre vers la banquise, la mer gelée.

Depuis des milliers d’années, la banquise se forme en Arctique. A -2°C, l’eau salée se transforme en glace. Alors, ce ne sont plus les vagues qui viennent lécher les rochers, ce n’est plus le clapot, le ressac ni la houle qui viennent s’y briser, mais la glace. Pour autant, les marées demeurent et la ligne est vivante au rythme des lunes. En surface et en profondeur elle se fracture, se laisse submerger, remonte le long des parois de pierre, par transparence laisse apparaître des algues. En dessous, les courants marins continuent leurs mouvements, l’érodent et la plissent. Au-dessus, c’est le vent qui sculpte les blocs fracturés. Le givre s’y dépose. Le soleil la fait fondre. La nuit la régénère.

Singulière lisière où je peux rester, m’asseoir, m’allonger, méditer.

Que dit ce point de contact ?

Une performance sur 7 jours comprenant une marche méditative (45 minutes), une méditation en lisière (5 min) et une empreinte psycho-corporelle à l’indigo sur la banquise (3 min).

Où il est question de perméabilité, incarnation, matière, sensorialité, contact, fusion, définition du réel, transcendance.

JOUR n°1 – 4 avril 2023

Je remonte l’espace et le temps.

La communication s’établit par le ventre.

Origine des Lignées.

JOUR n°2 – 5 avril 2023

Dans cette plongée, seuls les battements de mon cœur me rappellent que je suis en vie.

Sassuma Arnaa

Qu’il est difficile de revenir à la surface !

JOUR n°3 – 6 avril 2023

Le narval que j’ai mangé hier me tient chaud.

Alors, j’embrasse les ancêtres péris en mer.

Je peux rester là.

JOUR 4 – 8 avril 2023

A la lisière, je suis au bon endroit.

Libre.

Mon axe d’Humanité se dessine.

JOUR 5 – 9 avril 2023

Je respire l’air qui me relie au monde terrestre.

L’air qui me définit.

Et par lequel j’entre en fusion.

JOUR 6 – 10 avril 2023

Perception des matières de lisière,

De mon corps-matière.

Identification. Fusion. Incarnation.

JOUR 7 – 11 avril 2023

Réduction éïdétique. Alors, je ne suis plus que mon axe de lumière.

Et la lisière est traversée.

Ici, mon ultime empreinte sur Terre.